Etymologie, Etimología, Étymologie, Etimologia, Etymology
FR Frankreich, Francia, France, Francia, France
Schmecken, Gustar, Taste, Sentire, Goûter - Geschmackssinn, Gusto, Sens du Goût, Senso del Gusto, Sense of Taste - Zunge, Lengua, La Langue, Lingua, Tongue

A

B

C

D

E

F

G

Goûter (W3)

Der "Nachmittagsimbiss" frz. "goûter" heißt wörtlich eigentlich "kosten", "schmecken" heißt ist eine französische Institution.

Das Verb frz. "goûter" = "kosten", "schmecken" geht zurück auf lat. "gustare" = "kosten", "probieren", "gefallen".

Das altfrz. "guster", "guster de" (1155) bedeutete "ein wenig von etwas essen". Im 15. Jh. bedeutete es "schätzen", "fühlen", "empfinden". Um 1500 hatte "se gouster" die Bedeutung "sich (gegenseitig) gefallen", "sich sympathisch sein". Im Jahr 1538 findet man es in der Bedeutung "eine kleine Mahlzeit am Mittag einnehmen". Im Jahr 1580 findet man es in der Bedeutung "etwas abschmecken", "etwas (Eßbares) probieren".

(E?)(L?) http://www.arte.tv/de/europa/karambolage/archiv/103402,year=2006.html


(E?)(L?) http://www.arte.tv/de/europa/karambolage/Sendung-vom-29--Oktober-2006/1269824.html
Karambolage 97 - Sonntag, 29.10.2006 - "Goûter"

(E?)(L?) http://dico.civ-viande.org/?cat=13


(E?)(L?) http://dico.civ-viande.org/?p=227
16 février 2009 - Goûter avec les yeux, c’est possible ?

(E?)(L?) http://www.cnrtl.fr/etymologie/goûter


(E?)(L?) http://www.henrysuter.ch/glossaires/topoG1.html#gouter


(E?)(L?) http://www.legouter.fr/
Diese Site hat sich voll und ganz dem kleinen Snack verschrieben.

(E?)(L1) http://www.oqlf.gouv.qc.ca/ressources/bdl.html


(E?)(L?) http://66.46.185.79/bdl/gabarit_bdl.asp?t1=1&id=4465

"goûter" (déguster, expérimenter une saveur)
"goutter" (tomber, laisser couler goutte à goutte)


(E?)(L?) http://66.46.185.79/bdl/gabarit_bdl.asp?t1=1&id=2742

"Goûter" et "goutter" sont des homophones, c’est-à-dire des mots de même prononciation mais n’ayant pas le même sens.

Le verbe "goûter", avec un seul "t" et un accent circonflexe, est de la famille de "goût". Ce verbe a pour sujet une personne. Ainsi, on "goûte" à ou de quelque chose, c’est-à-dire que l’on en mange ou que l’on en boit pour la première fois ou en petite quantité. Des spécialistes (des "goûteurs") goûtent également des aliments pour en vérifier la saveur. "Goûter" un plat signifie qu’on l’apprécie, qu’on le savoure et, au figuré, goûter le moment présent, goûter au calme, c’est en jouir, en profiter, l’apprécier.
...
Au Québec, on connaît un autre emploi de "goûter" où le verbe a comme sujet la chose goûtée. On dit couramment qu’un aliment goûte quelque chose ou qu’il goûte bon ou mauvais. Cet emploi est également courant en Belgique et dans des parlers du nord et de l’est de la France. Le fait que cet usage soit ainsi connu dans plusieurs régions de la francophonie donne à penser qu’il pourrait s’agir d’un emploi ancien du français populaire qui a continué à vivre dans certaines aires et non pas, comme certains l’ont dénoncé, d’une influence de l’anglais to taste.
...
Outre "goût" et "goûteur" déjà mentionnés, d’autres mots comme "dégoût", "dégoûter", "dégoûtant", ou son contraire "ragoûtant", de même que les composés "avant-goût" et "arrière-goût" font partie de la famille de "goûter".

Son homophone, le verbe "goutter", avec deux "t" et sans accent, est dérivé de "goutte". Il n’est pas usité au Québec où c’est la forme "dégoutter" qui est courante. Les deux verbes sont synonymes. "Goutter" peut signifier « tomber goutte à goutte » (de l’eau, du sang qui goutte) ou « laisser couler goutte à goutte » (un robinet, un toit qui goutte), il est alors synonyme de fuir.
...
Le mot "goutte" a servi à former d’autres mots : "gouttelette", "gouttière", "égoutter", "dégoutter", "compte-gouttes".

Il faut également distinguer les homophones "dégoûter" et "dégoutter", qui se rattachent aux deux familles décrites.
...


H

I

J

K

L

M

N

O

P

Q

R

S

T

U

V

W

X

Y

Z