Etymologie, Etimología, Étymologie, Etimologia, Etymology
TN Tunesien, Túnez, Tunisie, Tunisia, Tunisia
Region, Región, Région, Regione, Region

Safaqis, Sfax, Safaqi
(Safaqis, Sfax, Safaqi)

A

B

C

D

E

F

G

H

I

J

K

Kerkennah (W3)

Frz. "Les Iles de Kerkennah" ist die Bezeichnung für ein tunesisches Mittelmeer-Archipel. Der Name mit unterschiedlichen Schreibweisen wie "Cercina", "Kirkeni", "Karkeneh", "Querquanes", "Kyrannis", "Kerkennah" ist vermutlich libysch-berberischen Ursprungs und bezeichnete ursprünglich "eine Stadt mit einem geschäftigen Handelshafen".

(E?)(L?) http://www.kerkenniens.com/les-iles-de-kerkennah-tunisie/

Les îles Kerkennah: un archipel Méditerranéen

Les îles de Kerkennah forment un archipel au sein de la mer Méditerranée, à 20 km des côtes tunisiennes, au large de Sfax. Elles rassemblent environ six îles, dont seules les deux plus grandes sont habitées: Gharbi à l’Ouest, appelée aussi Mellita, du nom de son unique village et Chergui à l’Est, la grande Kerkennah. Ces deux îles sont reliées par une voie de 600 mètres de long qui existait déjà à l’époque romaine. Une large route, traverse l’archipel, déroulant ses 35 km de Sidi Youssef à l’Ouest à El Attaya à l’Est. Elle traverse Melitta, pour ensuite arriver sur Chergui, forte quant-à-elle d’une quinzaine de villages parmi lesquels Remla, capitale et centre administratif de Kerkennah. L’ensemble de ces villages regroupent environ 14 400 habitants (recensement 2004), chiffre décuplé en période estivale, par le retour des émigrés revenant de Tunisie continentale, de France ou d’Italie.
...


(E?)(L?) http://fr.wikipedia.org/wiki/Kerkennah

...
Étymologie

Les Romains, à travers les nombreuses descriptions faites par Diodore de Sicile, Polybe, Tite-Live ou Plutarque, dénomment ce groupe d'îles "Cercina", nom libyco-berbère d'une ville portuaire fréquemment visitée par des vaisseaux de marchandises. Les variantes de "Kirkeni", "Karkeneh" ou "Querquanes" existent également.

La transformation de "Cercina" en "Kerkennah" est sans doute une transformation de la prononciation et de l'écriture de la lettre "c" devenue la lettre "k" et plus rarement "Qu". La lettre "h" finale est un ajout de la prononciation de la « ta marbouta » arabe.

Le nom de "Kyrannis" mentionné par Hérodote au Ve siècle av. J.-C.2 serait quant à lui le résultat d'une erreur dans la retranscription du manuscrit, en l'occurrence l'oubli de la lettre grecque kappa.
...


(E1)(L1) http://books.google.com/ngrams/graph?corpus=7&content=Kerkennah
Abfrage im Google-Corpus mit 15Mio. eingescannter Bücher von 1500 bis heute.

Frz. "Kerkennah" taucht in der Literatur um das Jahr 1840 auf.

(E?)(L?) http://corpora.informatik.uni-leipzig.de/


Erstellt: 2013-01

L

M

N

O

P

Q

R

S

T

U

V

W

X

Y

Z